alert arrow-left arrow-right bottin bureau close etablissements etat facebook intranet logo-csamore next open prev search

Hausse importante du taux de diplomation et de qualification à la CSDA

Publié le 22 mars 2018

Les dernières statistiques publiées par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES) démontrent d’excellents résultats de la part des écoles et centres de la Commission scolaire des Affluents (CSDA).

En effet, avec une hausse de 2,8 % de son taux de diplomation et de qualification au cours de la dernière année, la CSDA se classe au-dessus de la moyenne des écoles secondaires publiques du Québec, et ce, avec un taux de diplomation de 80,2 % comparativement à un taux de 76,5 % à l’échelle de la province. La CSDA est également la commission scolaire avec le plus haut taux de diplomation et de qualification du territoire de Laval, Laurentides et Lanaudière.

« Ces résultats sont très encourageants car ils nous permettent d’atteindre trois ans à l’avance la cible qui avait été fixée à 80 % pour l’année 2020. Maintenant, conformément à la nouvelle politique sur la réussite éducative du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, notre objectif est d’atteindre le plus rapidement possible un taux de diplomation et de qualification de 86 % et ainsi permettre à la CSDA de se hisser parmi les commissions scolaires les plus performantes au Québec », souligne Daniel Forest, directeur général adjoint. 

Une bonne nouvelle ne venant jamais seule, le taux de décrochage de la CSDA s’établissait à 10 % en 2014, soit une baisse de 12,4 % depuis 2007. À titre de comparaison, le taux de décrochage se situe à 16,2 % pour l’ensemble des écoles secondaires publiques du Québec. Cette baisse est particulièrement importante chez les garçons, dont le taux de décrochage est passé de 30,4 % à 14,4 % durant la même période, soit une baisse de 16 %. Même constat chez les filles, dont le taux de décrochage est passé de 15,1 % à 5,9 %.

« Depuis juin 2011, le taux de diplomation et de qualification est en hausse continue, alors que depuis 2007, le taux de décrochage est en baisse, et ce, tant chez les filles que chez les garçons. Chose certaine, ces performances témoignent de l’excellence des initiatives qui ont été mises en place par le personnel de nos établissements afin d’offrir une qualité d’enseignement et d’encadrement qui portent aujourd’hui leurs fruits », conclut la directrice générale de la CSDA, Isabelle Gélinas.

 

Retour